Congo – Justice et Paix – Communiqué relatif à la libération de Nazaire NKANI

 

 

Brazzaville, le 28.02.2018.

Les Commissions Diocésaine et Nationale Justice et Paix sont très préoccupées par l’interpellation et l’arrestation de Nazaire NKANI, membre de Justice et Paix de Brazzaville depuis le samedi 24 février 2018. Il a été conduit à la Direction Départementale de la Surveillance du Territoire (DDST), où il est détenu jusqu’à ce jour.

 

Nazaire NKANI est membre de la Commission Justice et Paix de l’Archidiocèse de Brazzaville. Il coordonne également depuis plusieurs années les activités de suivi budgétaire de la Campagne Publiez Ce Que Vous Payez dans son diocèse.

 

En dépit des démarches entreprises pour s’informer, les Commissions diocésaine et nationale Justice et Paix ignorent à ce jour, les faits qui lui sont reprochés et continuent à s’interroger sur les raisons, voire les motivations et les conditions de cette incarcération à la Direction Départementale de la Surveillance du Territoire.

 

Ayant constaté par ailleurs que les délais de la Garde à vue, tels que prévus par l’article 48 du Code de Procédure Pénale, sont largement dépassés, les Commissions Justice et Paix demandent la libération immédiate de Nazaire NKANI.

 

 

 

                                                                                      

  Commission Episcopale de Justice et Paix               Coordonnateur diocésain de Brazzaville

 

Abbé Félicien MAVOUNGOU                                           Abbé Jonas KOUDISSA

 

            05 557 00 49                                                             06 972 22 22 / 05 521 30 22

 

 

 

commentaires [1]

bunsyodowp

Mar 15, 2018

Si cet article ne fait qu »une seule chose, c »est bien confirmer que les « idées reçues ne sont pas QUE des idées reçues mais reflètent une réalité insupportable. Oui, certes, le mouvement de libération est en marche, mais depuis combien de temps (quelques années), et au profit de qui (pour l »instant, juste quelques élites). Il est aussi en marche, parce que tous les « murs du mensonge finissent par s »éffriter, un jour au l »autre, à plus ou moins brève échéance, et à un rythme plus ou moins rapide. En Iran, le gouvernement a été obligé de lacher du lest sur le port du voile pour limiter la grogne sociale, et les saoudien(ne)s sont de plus en plus informé(e)s de ce qui se passe dans le reste du monde, malgré la propagande quotidienne. Et si l »Egypte en est à devoir faire voter une loi pour criminaliser l »athéisme, c »est que la menace sur le lavage de cerveau est bien plus réelle que ce qu »ils souhaiteraient.

Reply

laisser un commentaire

* champs obligatoires