Congo

 

 

Nombre d’habitants : 4.448 millions (2013)
PIB : 14.09 milliards de dollars (2013)
PIB/hab : 3167.05 USD (2013)
IDH : 0.534

Type de régime : Présidentiel

Président/Dirigeant : Denis Sassou Nguesso

      Au pouvoir depuis : 1997. Précédent mandat de 1979 à 1992

     Conditions d’accès au pouvoir : Coup d’État suivi d’une guerre civile

Résultat(s) au(x) élection(s) précédente(s) : 78.61% (2009)

Nom du parti au pouvoir : Parti Congolais du Travail (PCT)

Nombre de mandats présidentiels autorisés par la Constitution : 2 x 7 ans 

     Commentaire : Le principe de la démocratie apparait noir sur blanc dans la Constitution

     Article de la Constitution concerné : Article 57 constitution 2002

Nationales : Août 2016

Législatives : Juillet 2017

Municipales/locales : ?

Attitude du dirigeant vis-à-vis des prochaines élections : Organisation en octobre 2015 d’un référendum en vue de modifier la Constitution afin de briguer un 3ème mandat lors des élections présidentielles prévues en 2016. Volonté de se maintenir illégalement au pouvoir.

15 août 1960 : la République du Congo accède à l’indépendance avec comme premier président de la République l’abbé Fulbert Youlou.

1963 : Trois ans après son investiture, le président Fulbert Youlou démissionne suite à son intention d’instaurer le monopartisme. En effet non convié à la table ronde du 3 août 1963 et devant définir les contours du monopartisme, les syndicalistes rejettent les statuts proposés par le président. Les syndicalistes organisent « un arrêt de protestation » lors duquel les dirigeants sont arrêtés et incarcérés. Cette situation déclenche la révolution des « trois glorieuses » qui conduit à sa démission le 15 août 1963 malgré son appel à l’aide refusé par la France. Il est aussitôt remplacé par Alphonse Massamba-Débat appelé au pouvoir par les chefs militaires Mountsaka et Mouzabakani le 15 août 1963. Un gouvernement provisoire est institué jusqu’aux prochaines élections dont il fut l’unique candidat le 19 décembre 1963 après l’adoption par voie référendaire la nouvelle constitution.

5 août 1968 : à la suite de la montée de la contestation née de la lutte sourde entre lui et son premier ministre, un conseil national de révolution composé de 40 membres avec des pouvoirs étendus est mis en place. Ce Conseil dans lequel Massamba-Débat et Denis Sassou Nguesso ne sont que de simples membres, est présidé par Marien Ngouabi. Le 31 Décembre 1968 la fonction de président est rétablie et Ngouabi devient le nouveau président du Congo-Brazza.

18 mars 1977 : une fusillade au sein de la résidence présidentielle emporta le président Ngouabi. Sassou Nguesso, en sa qualité de ministre de la défense, procède à l’arrestation de plusieurs personnalités politiques et gardes présidentielles. Une commission d’enquête est instituée et une cour martiale juge les inculpés parmi lesquels figure Massamba-Débat accusé d’avoir assassiné le président Ngouabi. Massamba-Débat est exécuté le 25 mars 1977. Le 3 avril 1977, Yhombi-Opango devient président de la République du Congo et Denis Sassou Nguesso son premier vice-président et ministre de la défense. La constitution de 1963 est abrogée.

8 février 1979 : à la suite d’un conflit avec le président Yhombi-Opango, Denis Sassou Nguesso est nommé par le Comité central et devient le président provisoire du Congo.

Janvier 1990 : l’Etat est séparé du parti et la constitution du multipartisme devient un objectif à atteindre à l’horizon de Février 1991.

Mars 1992 : une nouvelle constitution instaurant la durée du mandat présidentiel à 5 ans est massivement adoptée. En août 1992, après avoir essuyé une défaite lors des élections municipales, le Parti Congolais de Travailleurs de Denis Sassou Nguesso est battu aux élections présidentielles par l’Union panafricaine pour la démocratie sociale de Pascal Lissouba qui devient le nouveau président du Congo.

26 janvier 1997 : après son séjour en France à la suite de sa défaite lors des élections présidentielles de 1992, Denis Sassou Nguesso revient au pays et est accueilli en grande pompe aussi bien à Brazzaville qu’à Pointe Noire. Son arrivée au pays suscite la tension qui débouche sur une guerre civile. Aidée par de nombreux miliciens et des soldats en rupture ainsi que l’armée angolaise, Denis Sassou Nguesso fait pencher la balance en sa faveur et contraint Pascal Lissouba et ses proches à quitter le pays.

25 octobre 1997 : il s’autoproclame président de la République du Congo. Depuis lors il est toujours au pouvoir à 72 ans et cumulant plus de 30 ans de pouvoir. Ayant brigué deux mandats, la constitution congolaise lui interdit de briguer un troisième mandat. Les limitations d’âge et de mandat prévus par la Constitution sont deux obstacles que Denis Sassou Nguesso devra contourner pour se maintenir au pouvoir.

30 juin 2015 : le président annonce à la télévision qu’un dialogue national sera organisé du 11 au 15 juillet 2015. Parmi les questions au menu de ce dialogue (non-inclusif), on trouve la question de l’organisation des élections présidentielles de 2016.

27 octobre 2015 : Le ministre de l’Intérieur annonce que « le projet de texte de la nouvelle Constitution a été adopté et entrera en vigueur dès sa promulgation par le président de la République ». L’adoption du projet de Constitution permettra au président Denis Sassou Nguesso de se représenter en 2016 en faisant sauter les deux verrous constitutionnels : la limite d’âge et la limitation du nombre des mandats. Selon l’annonce officielle, le « oui » aurait obtenu 92,26% des suffrage exprimés, avec une participation de 72,44%. L’opposition dénonce des résultats truqués, estimant que la participation n’a pas dépassé 10%.

http://www.rpdh-cg.org/ Rencontre Pour La Paix Et Les Droits De L’homme (RPDH) ONG de Protection, Défense et promotion des droits de l’Homme, de la culture de Paix et de la Non Violence.
http://www.frtdh.org/, Forum Radio Télévision des Droits de l’Homme
http://blog.ocdh.org/, Observatoire Congolais des Droits de l’Homme (OCDH)
http://www.mampouya.com/ Blog de Patrick Mampouya à Paris
http://www.zenga-mambu.com/, site d’information
http://blogs.mediapart.fr/blog/jecmaus/, blog de Jecmaus
http://www.mwinda.org/, Mwinda
http://www.fcd-diaspora.org  et Federation-des-Congolais-de-la-Diaspora-FCD  Fédération des Congolais de la Diaspora (en France)
http://congo-liberty.com, Cercle de Réflexion pour des Idées Nouvelles (En France)
http://www.brazzaville-adiac.com/ Dépêches de Brazzaville, pro gouvernement
http://journaldebrazza.com/ Journal de Brazza, pro gouvernement

commentaires [1]

Indigné de la nation

Juil 16, 2015

C’est une honte pour Mr Sassou Nguesso de modifier la constitution afin de se maintenir au pouvoir. Par ailleurs ;Je n’ai jamais vu en Europe des associations genre maman carla bruni Sarkozy ou bien maman michelle Obama aux usa sauf au congo Brazza avec Amas.C’est vrai que l’emotion est noire et le culte de personnalité est congolais.Je veux que Sassou soit sage et prenne sa retraite dans la dignité;Municipalisation accelerée travaux en termes de milliards sans mesures d’accompagnement c’est a dire industries pour l’emploi des jeunes; Bilan chaotique alors que Paul Kagamé est au 7è rang de bonne gerance;Quant au livre de Mr peye c’est du bidon

Reply

laisser un commentaire

* champs obligatoires