Lettre d’Amnesie à Marou Amadou, ministre de la Justice du Niger

Une lettre à :

Marou Amadou, ministre de la Justice du Niger, mais aussi ancien militant des droits de l’homme et membre fondateur de : «  Publiez Ce Que Vous Payez Niger ».

De la part de: Amnésie

D’habitude, et moi, de toutes les maladies, je devrais le savoir, il faut trois générations pour que l’amnésie collective s’installe.

Mais dans le cas du Niger, il en a fallu moins d’une, car ce n’est qu’en 2009 que tu as été emprisonné pendant un mois à la prison de haute sécurité de Koutoukalé pour désobéissance civique. En même temps, Wada Maman, un autre membre fondateur de : «  Publiez Ce Que Vous Payez Niger », a été accusé de « dommage à la propriété publique » et de « participation à une manifestation non autorisée » après avoir participé à des marches pacifiques pour la bonne gouvernance, la bonne gestion fiscale et le respect de la constitution par le dictateur de l’époque, M. Tandja.  Et, pour couronner le tout, le groupe de presse Radio Télévision Dounia (co-propriété d’Ali Idrissa à l’époque) a été fermé jusqu’à nouvel ordre, pour avoir diffusé un communiqué de presse avec l’argument que la société civile était en réalité l’opposition.

Cela te rappelle-il quelque chose déjà, Marou?   Et, Marou,  les faits ci-dessus ne ressemblent-t-ils pas étrangement aux événements récents du Niger?

Vingt six (26) activistes sont actuellement en prison, y compris l’ancien meilleur ami des jours difficiles Ali Idrissa, pour avoir participé à des « manifestations non-autorisées et destruction de biens publics » dans leur quête de bonne gouvernance et de respect des principes démocratiques inscrits dans la constitution de 2010. Cette même constitution pour laquelle tu t’es battu. De plus, Radio Télévision Labari (toujours de l’ancien ami Ali Idrissa) a été fermée temporairement pour avoir diffusé une interview d’un juriste qui donnait son appréciation sur les arrestations (lui-même embastillé quelques minutes plus tard).  Et à nouveau un ministre (cette fois de l’Intérieur), accuse Ali Idrissa et d’autres personnalités, d’être des « opposants déguisés en militants de la société civile ».  Mais comment cela est-il possible, alors même qu’en 2009, ils étaient à vos côtés ?

Te rappelles-tu comment la communauté internationale, y compris «  Publiez Ce Que Vous Payez », s’est battue pour ta libération ?

Les images ci-dessous  t’aident-elles à te souvenir et à comparer ?

Campagne de 2009 pour libérer Marou

Ali Idrissa en 2018 emprisonné par Marou

Ou s’agit-il d’une amnésie sélective plutôt que collective ?

Ne te souviens-tu pas des valeurs qu’ensemble vous avez juré de respecter et d’obéir ?

Dans une vidéo de 2013, intitulée Les Bûcherons réalisée par Publiez Ce Que Vous Payez International, la lutte pour la transparence, la bonne gouvernance et la nouvelle constitution au Niger a été documentée.

Je souhaite te rappeler deux citations particulières, Marou. Dans tes propres mots, tu as dit que:

« Vous vous assurez que la loi de finance est bonne, vous vous assurez de la prospérité de vos peuples » (3.38 minute dans la vidéo)

Peux-tu te regarder sincèrement dans les yeux et prétendre que la nouvelle loi de finance  – qui est au cœur des manifestations actuelles – assurera la prospérité de TOUS les Nigériens et TOUTES les Nigériennes?

Moi, Amnésie, j’en doute.

La deuxième citation est la suivante :

« Si j’ai un conseil à donner aux dictateurs c’est de ne pas emprisonner vos opposants » . (à 7.37 minutes dans la vidéo)

Et qu’est-ce que tu fais en ce moment, Marou ?  Plutôt que d’appliquer le droit – que tu as juré de respecter – tu suis les ordres de tes supérieurs tels que Massaoudou, Bazoum et Issoufou.

Quel que soit le diagnostic que je fais, les mots ne peuvent exprimer ma déception, au regard des tes comportements et de tes actions passés en tant que défenseur des droits humains.

Amnésie collective ou sélective, j’espère que toi et tes supérieurs vous vous réveilleriez bientôt ! Sinon, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de vous rappeler le résultat des développements politiques de 2009.

De ta (future) meilleure amie,

Amnésie

commentaires [4]

B. A. Ameganvi

Avr 25, 2018

Très belle initiative, qui remobilise les défenseurs des DH enclins au découragement ces jours-ci par de perpétuel recommencement de l’arbitraire en Afrique Subsaharienne, même lorsque leurs amis d’hier arrivent au pouvoir..
Allons ! Allons de l’avant ! Car en Afrique comme ailleurs, pas de démocratie sans alternance. Pas de démocratie sans justice sociale ! Et pas de développement sans démocratie.
Signé Devoir de mémoire.

Reply

WASSILA Coulibaly

Avr 25, 2018

Malheureusement il s en souvient plus… C est choquant !!!

Reply

Alexandre didier Amani

Avr 25, 2018

Message*

Reply

Tall

Oct 27, 2018

Il est plein dedans ,il n’aucun pouvoir de décision sur quoique ça soit dans ce gouvernement, tout lui est dicté par le roi rose ,Marou n’est qu’un robot du régime pas plus, l’opportunisme a eu raison de lui

Reply

laisser un commentaire

* champs obligatoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.