Revue de presse – 2017 #23

KENYA

Présidentielle annulée : les opposants africains encensent l’exemple kényan

Emplis d’espoir ou d’amertume, parfois désabusés, de nombreux opposants africains ont encensé la Cour suprême du Kenya pour sa décision historique d’annuler la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta, formulant le vœu qu’elle serve d’exemple sur un continent traversé de nombreuses crises électorales. Lire la suite.

 

 

Présidentielle kényane annulée: Uhuru Kenyatta stigmatise la Cour suprême

Au Kenya, c’est un vrai coup de tonnerre de la Cour suprême. La haute juridiction du pays a annoncé, vendredi 1re septembre,  l’annulation de la présidentielle du 8 août et ordonné la tenue d’une nouvelle élection dans un délai maximal de 60 jours. La coalition de l’opposition, Nasa, ainsi que son candidat, Raila Odinga ne cachent pas leur joie. En revanche, dans les rangs du Jubilee, le parti du président sortant, la colère gronde même si l’on se plie au verdict de la Cour. Uhuru Kenyatta s’est exprimé ce samedi 2 septembre devant les élus de son parti et a durci le ton à l’égard des magistrats de la Cour suprême. Lire la suite.

 

 

GABON

Les autorités interdisent Jean Ping et plusieurs autres opposants de sortie du territoire

Cette interdiction de sortie du territoire, annoncée dimanche soir, qui vise Jean Ping et d’autres leaders de l’opposition gabonaise, fait suite à ce que les autorités qualifient d’appels au « trouble à l’ordre public ». Lire la suite. 

 

RDC

Nouveau report de la présidentielle en RDC : l’UA est OK, le Rassemblement pas KO

Le Rassemblement de l’opposition s’est dit vendredi « offusqué » par la position de l’Union africaine qui a pris acte, la veille, de l’impossibilité d’organiser les élections cette année en RDC. Une « avancée » note-t-on du côté du camp du président Joseph Kabila. Lire la suite.

 

SÉNÉGAL

Macky Sall appelle l’opposition au dialogue

Au Sénégal, le président Macky Sall appelle à un dialogue avec l’opposition. Les dernières législatives ont été très critiquées par une partie de la classe politique, le chef de l’Etat reconnait que des modifications doivent être apportées au système électoral sénégalais et que les « forces vives de la nation » doivent y réfléchir ensemble. Un appel à la concertation auquel une partie de l’opposition a répondu en posant au préalable plusieurs conditions. Lire la suite.

 

TCHAD

« Idriss Déby aura-t-il l’audace de mettre fin à la prévarication qu’il a instaurée au Tchad ? »

Un magistrat ayant travaillé à N’Djamena dénonce le cynisme des discours que le président tchadien sert aux Occidentaux sur le développement et les migrations. Lire la suite.

 

CAMEROUN

Cameroun: les avocats appellent à la libération de tous les leaders anglophones

Au Cameroun, la rentrée scolaire, prévue lundi 4 septembre, aura-t-elle lieu dans les deux régions anglophones du pays ? Malgré la libération, il y a quatre jours, de quelques dizaines de leaders et activistes, défenseurs de la cause de la minorité anglophone qui s’estime marginalisée dans le pays, la tension n’est pas retombée. Diverses voix se sont élevées, ces deux derniers jours, pour appeler à l’apaisement et à un retour, en classes, des élèves dès lundi. Cependant, l’inquiétude persiste car concernant les personnes interpellées, certaines ont effectivement regagné leur domicile, d’autres demeurent en prison. Lire la suite.

 

 

 

 

 

 

 

 

laisser un commentaire

* champs obligatoires