Accueil | Actualités | Communiqués

Tournons la page dénonce la répression à l'encontre de ses membres au Niger

Posté le  10/04/20 à 11:14  - Mis à jour le 10/04/20 à 11:14 /  Par   tournonslapage  

Lights

Depuis l’apparition de la pandémie du COVID-19 et les mesures prises par les États africains pour venir à bout de ce virus, le mouvement international Tournons la Page (TLP) constate au Niger une répression généralisée à l’encontre des acteurs prodémocratie et des responsables de Tournons la Page.

Depuis le début de la crise sanitaire du COVID-19, le pouvoir nigérien a pris la décision, de restreindre de plus belle les libertés fondamentales. Il a profité de cette situation inédite pour procéder à une vague d’arrestations et de gardes à vue, en ciblant des acteurs de la société civile, qui ont dénoncé publiquement un scandale politico-financier d’ampleur, résultant de détournements de fonds de plusieurs milliards de Francs CFA destinés à l’achat d’équipements et d’armes pour l’armée nationale nigérienne engagée dans la lutte contre le terrorisme.

Certains, à l’instar de Maikoul ZODI, se retrouvent incarcérés pour avoir programmé une manifestation publique qualifiée d’interdite alors qu’aucune notification écrite ne leur était parvenue dans les délais édictés par la loi.  D’autres comme Ali IDRISSA sont gardés à vue depuis le 9 avril 2020, au motif fallacieux de diffamation. Nul doute que nous assistons à un acharnement du pouvoir nigérien sur les membres de la société civile et de TLP-Niger, déterminés à dénoncer les travers d’un pouvoir corrompu dont les accusations de malversation se multiplient au sommet des administrations centrales.

Tournons la Page met en garde les auteurs de ces méthodes d’intimidation à l’encontre de ses membres, rappelle que la lutte contre le COVID-19 ne saurait être un prétexte pour embastiller des défenseurs des droits et demande instamment aux autorités nigériennes de mettre un terme à ces pratiques éculées.

Enfin, Tournons la Page exige la libération de ses membres détenus arbitrairement dans des conditions déplorables en cette période de lutte internationale contre le COVID-19 et se réserve le droit d’engager des actions au niveau international contre les auteurs identifiés de cette campagne de harcèlement judiciaire injustifiée contre les membres de TLP Niger.

 

CONTACTS PRESSE

Marc ONA ESANGUI

Président de Tournons La Page International

marc.ona@brainforest-gabon.org

+241 66260617

 

Contenu similaire